Antso Rakoto : « En 2 ans, les mentalités ont radicalement changé chez France TV »

Une personnalité produit d’un grand groupe, pour changer un peu. Dans l’ITW Flash du jour, on découvre Antso Rakoto le VP Product de France Télévisions.

 Chez France TV, y’a Laurent Ruquier mais aussi 8 équipes produit (composées chacune de plusieurs squads) pour 80 personnes au produit / design. Et près de 30 millions de foyers qui paient la redevance… Ça en fait de la responsabilité ! 

La phrase que tu dis le plus souvent en tant que VP… 

Antso Rakoto : “J’ai une question”. 

La (ou les) rencontre(s) qui t’ont marqué(e)…

A. R. : Ce sont 2 personnes que j’ai rencontrées chez Canal+ et avec qui je travaille maintenant chez France Télévisions : Juliette Simon, mon amie/mentor/collègue et Encarna Marquez, ma boss actuelle, dont j’apprends beaucoup au quotidien. 

Ton fail le plus mémorable…

A. R. : J’ai fait perdre des millions d’euros au Groupe Vivendi 😅. J’étais le seul PM sur un produit qui s’appelait STUDIO+. On n’a malheureusement jamais réussi à trouver son Product Market Fit et il a fallu stopper sa commercialisation, malgré tout l’argent investi. Evidemment, je n’étais pas seul dans l’équipe mais ma vision est que le PM est responsable de tout (grand débat !) donc je prends ce fail pour moi. 

(NDLR: Ah, c’est donc pour ça que Vince Bolloré, aka le roi de la déconne, tire la gueule… #Soutien à Stéphane Guy et Sébastien Thoen. Oula Le Ticket, toi, tu vas avoir des problèmes…) 

Pour tes parents, ton job c’est…

A. R. : “Antso, tu peux réparer la connexion Internet stp ?” 

Ta passion hors boulot qui te sert le plus en tant que PM…

A. R. : Sans hésiter, le foot. Pour le côté collectif et solidaire de l’équipe face à un problème (l’équipe adverse), pour la tactique, la prise de décision mais aussi la gestion des égos, la pression du résultat ou encore l’humilité face à l’échec. Bref, il y a beaucoup de similitudes. Pour moi, gérer une roadmap, c’est comme jouer un match de foot !

 Le jour où tu es tombé le plus bas pour faire passer un ticket…

A. R. : Le jour où j’ai prétexté une injonction du management auprès des devs pour livrer une feature à une date donnée. Date à laquelle je m’étais secrètement engagé auprès des stakeholders, sans solliciter l’équipe… Je ne referai plus jamais ça, promis ! 

C’est quoi le plus stressant pour la première fois : être papa ou VP ?

A. R. : Avant la “prise de poste”, sur le papier, je dirais VP. J’ai passé des milliers d’heures à me documenter sur mon futur nouveau rôle de “papa moderne” (livres, articles, podcasts..). J’ai même fait une formation sur une journée. Je pensais être prêt. A l’arrivée, que dalle ! J’ai galéré (et je galère toujours), comme tous les parents. 

T’as failli jouer chez les jeunes du PSG. Pas trop deg’ d’avoir fini dans le produit ?

A. R. : Non, aucun regret ! Avec le recul, je me dis que je n’aurais probablement jamais percé. Le monde du foot est impitoyable. Et puis, j’ai fait de superbes rencontres dans le produit. Des gens, probablement beaucoup plus authentiques, qui m’enrichissent professionnellement et humainement chaque jour. 

Les boîtes qui embauchent le consultant qui travaille pour elles, tu trouves ça…

 (Une allusion à son passage de Alten à Canal en 2016 ? Non, pas du tout le genre du Ticket… )
A. R. : Un peu limite mais défendable. Au final ce qui compte, c’est le bien-être du collaborateur, non ? (On sent le mec qui se cherche des excuses ?) 

Avoir commencé par un métier qui n’existe plus (développeur Flash), c’est…

A. R. : Un gros coup de vieux ! Bon, en même temps, il y a des choses qui ne changent pas. Je galère toujours autant qu’à l’époque pour expliquer mon métier. 

La culture produit chez France TV, c’est…

A. R. : En cours, si on peut dire. En 2 ans, les mentalités ont radicalement changé, notamment sur la notion d’impact et de création de valeur, l’importance du discovery et la nécessité de laisser aux équipes produit le soin de trouver les meilleures solutions. Mais il y a encore beaucoup de boulot, en particulier sur le dernier point. 

(Balance leur le Ticket avec Marty Cagan sur les empowered teams, Antso) 

En gros, où les utilisateurs de France TV peuvent-ils voir la patte de Antso Rakoto ?

A. R. : A chaque fois qu’un utilisateur utilise un de nos produits et se dit : “Tiens, ce produit m’a vraiment été utile, je sais à quoi sert ma redevance”. Ça veut dire que j’ai bien fait mon job. 

Et pour finir (pardon d’avance)… Être VP à France TV : Tout le monde veut prendre sa place ou Plus Belle la vie ?

A. R. : Comme dans toutes les boîtes, tout n’est pas rose évidemment mais l’environnement dans lequel j’évolue est plutôt sain et il y a de vrais talents dans les équipes. A côté de ça, on a un très beau défi à relever qui est de réinventer la TV publique de demain. Il y a pire comme challenge, non ? Donc Plus Belle la vie, clairement ! 

Le matin en arrivant : Thé ou Café ?

A. R. : Café. 3 par jour. C’est la règle. 

L’équipe produit chez France TV, c’est vue en interne comme : Les enfants de la Télé ou Rendez-vous en terre inconnue ?

A. R. : On ne peut plus dire Rendez-vous en terre inconnue, c’est sûr. Mais il y a encore du chemin à parcourir. Hmmm je dirais, Le monde en face 😉 

Ton style de management : Fais pas ci, fais pas ça ou tout le monde en parle ?

A. R. : Ma vision du rôle est d’être la voix des équipes produit auprès des membres du COMEX/des CODIR et de les mettre dans des bonnes conditions de succès en les motivant autour d’une vision claire et en les protégeant au maximum. Si on doit faire le parallèle, je dirais Parlement pour le côté “élu représentant les citoyens et contrôleur des actions du Gouvernement”. Au passage, foncez voir cette série, elle est très drôle ! 

Tes horaires de travail, c’est plus Youpi matin ou On n’est pas couché ?

A. R. : Les deux ! Mais un peu moins depuis que je suis papa. Priorité à la famille. 

Actuellement, tu te préoccupes plus de la growth ou Delahousse ?

A. R. : Très jolie celle-là ! La growth évidemment. En tant que service public, notre ambition sur le numérique est de toucher tous les français et françaises, quels que soient leur âge, leur position géographique, leur croyance ou leur catégorie socio-professionnnelle. Rien que ça ! 

Nagui ou Notion ?

A. R. : Ni l’un ni l’autre. CODA qu’on est en train de mettre en place chez France TV. Très puissant, je recommande !

1 Points


One thought on “Antso Rakoto : « En 2 ans, les mentalités ont radicalement changé chez France TV »”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *