Gabrielle Gleysteen : « J’ai tout de suite aimé cette fonction produit, à mi-chemin entre tech et créativité »

Tous les mois, on met en lumière le produit dans toute sa diversité dans lITW Flash. Aujourd’hui, on expose un parcours produit parmi les plus riches en France… et pourtant très peu médiatisé. De MSN à LeGuide.com en passant par Oui SNCF, découverte des aventures produit de Gabrielle Gleysteen, aujourd’hui CPO de Meetic.

Ce que tu voulais faire quand tu étais petite…

Gabrielle Gleysteen : Libraire. Je suppose que je voyais ça comme le métier idéal pour bouquiner toute la journée !

Tu as fait une école d’ingé en télécoms. Niveau parité, c’était…

G. G. : Peut mieux faire. On était 10 % de filles environ. (Il me semble que c’est davantage aujourd’hui) Mais cela dit, il y avait une vraie bonne ambiance entre étudiant(e)s.

J’ai eu ensuite envie d’élargir un peu les horizons, d’où un mastère en communication digitale.

Après 2 ans à bosser sur l’intranet des Mines-Telecom, tu rejoins MSN, filiale de Microsoft, sur une mission de Product Owner (PO). Ouah, du produit en France dès 2005 !

G. G. : Oui, c’est ma première expérience produit. Et c’est ce qui m’a donné envie de continuer. J’ai tout de suite aimé cette fonction, à mi-chemin entre tech et créativité. A ce moment-là, il n’y avait pas encore ce sentiment d’appartenance à une “expertise produit” comme aujourd’hui. 

Et tu faisais quoi concrètement ?

G. G. : J’étais dans l’équipe du moteur de recherche, MSN Search, un produit challenger de Google. J’ai notamment travaillé sur le produit de carto (Maps) pour le marché français. Le produit phare, à ce moment-là, c’était MSN Messenger (souvenirs !).

2 ans plus tard, tu rejoins LeGuide.com, qui est ce qu’on appellerait aujourd’hui une belle scale-up française (leader des comparateurs de prix en Europe, 14 M de visiteurs uniques). Et là, en tant que Head of product.

G. G. : Un vrai changement d’ambiance. Avec 2 PO et 2 designers, on est une petite équipe, mais le produit est vraiment au cœur de la proposition, avec un modèle au clic.On va très vite, on teste en permanence. En 2011, on lance par exemple notre 1ere appli IOS. C’était aussi une période où la dépendance au SEO était très forte et risquée.

Après une expérience de 4 ans, tu prends la voie… ferrée en devenant responsable projets stratégiques chez Oui SNCF (enfin, Voyages SNCF encore en 2011). Tu nous racontes ?

G. G. : Oui.sncf, c’est une autre échelle en termes d’enjeux et d’audience. C’est aussi un produit que tout le monde connaît, et sur lequel chacun a un avis.
Au-delà du produit, j’ai occupé plusieurs rôles : partenariat, market research, contenus… Ça m’a servi, c’est très formateur.

En 2017, tu rejoins carrément le groupe SNCF. On rigole plus…

G. G. : Une aventure passionnante : créer une direction digitale au sein du Groupe SNCF pour accompagner les différentes entités dans leur transfo digitale, avec tout un dispositif : des lieux d’incubation de projets, des ressources, des expertises (en design, big data, IoT, etc.) et des infrastructures tech.

Un sacré choc de culture…

G. G. : Absolument ! Venant du e-commerce, il faut appréhender toute une réalité logistique et industrielle, d’une complexité insoupçonnable. Les projets prennent rapidement une dimension impressionnante (en nombre de collaborateurs, en km de voie, ou en voyageurs), et les temporalités du monde industriel n’ont rien à voir avec ceux des projets digitaux. Tout le challenge est là ! Ça oblige à sortir des solutions toutes faites, en commençant par vraiment comprendre la culture de chacun de ces métiers. 

Tu as été membre du comité d’investissement du fonds et incubateur SNCF Digital Ventures. Il y a une startup qui t’a particulièrement marquée ?

G. G. : L’objectif était de cibler des start-up qui innovent dans des domaines clés pour SNCF, et par là d’insuffler de l’innovation. Je me souviens en particulier de Prevision.io, qui accélère la création d’appli d’IA. Et Deepki, qui permet d’optimiser la performance énergétique des parcs immobiliers via la data.

Bon, malgré tout, tu arrives au bout de ton trajet à la SNCF en juin 2019 et tu passes CPO chez Meetic. Du train aux rencontres amoureuses… 

G. G. : Il n’y a qu’un pas ! C’est un changement d’univers bien sûr, mais ça fait du bien de bousculer ses réflexes, de se réinventer… Et travailler au quotidien sur un produit qui permet de rencontrer l’amour… Comme mission, c’est assez génial.

Un mot justement sur l’orga produit de Meetic…

G. G. Meetic, c’est une orga produit bien rodée et très efficace. Sur 300 personnes dans l’entreprise, la moitié est à la tech et au produit. Nos applis sont dispos sur 4 plateformes et sur 15 pays, quasiment autant de langues différentes. 

L’équipe produit est très complète, et rassemble des Product managers, product growth, UX designers, datascientists, CRM, chatbot, jusqu’au customer care.

Tiens, c’est original en effet. Tu nous en dis plus ?

G. G. : Le Customer Care (qui gère la relation client et la modération) est associé aux projets, pour alimenter les PM en feedbacks clients lors de la phase de discovery, ou après le lancement. Ce sont aussi les mieux placés pour donner l’alerte s’il y a un problème.

Nous n’avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Petite coupure pub. Juste pour te dire que si tu t’inscris ci-dessous, tu recevras directement ce type d’article dans ta boîte mail lors de sa publication. Pratique.👇

Question bête mais avec la COVID, le dating, c’est pas la joie, non ?

G. G. : Nos célibataires se sont adaptés ! Dès le premier confinement, on aurait pu penser qu’ils cesseraient d’échanger et pourtant c’est tout l’inverse qui s’est produit : les messages ont augmenté de 30%. 

L’envie de communiquer était plus forte que jamais, les célibataires ont pris le temps de se rencontrer et d’apprendre à se connaître à distance.

De notre côté, on a bouleversé la roadmap pour développer en quelques semaines à peine le “tête à tête vidéo”, qu’on a lancé sur tous les pays. C’est un incontournable maintenant.

Depuis, on poursuit dans cette voie avec un nouveau stream d’innovation autour du Live. Aujourd’hui sur Meetic, on peut vivre un live event, suivre une dating coach sur Twitch, ou papoter toute la soirée avec d’autres célibataires de sa région dans une room privée.

De nouvelles façons de briser la glace… qui n’existaient pas il y a 20 ans (parce que oui, Meetic fête ses 20 ans !)

Et sinon,ton test utilisateur le plus mémorable…

G. G. : Récemment, un focus group avec des célibataires seniors… qui se sont tellement bien entendus qu’il se sont mis à échanger entre eux leurs histoires, leurs coordonnées… sans plus aucun intérêt pour le guide d’entretien. Très drôle.

Ton fail le plus mémorable…

G. G. : Il y a un moment de cela, un projet sur lequel on a persisté en dépit de tous les signaux négatifs… parce qu’on avait déjà tellement investi dessus qu’on n’allait pas s’arrêter maintenant. Très mauvaise idée.

Une bonne façon de trouver l’inspiration pour toi…

G. G. : Dans l’échange d’idées. Partager son intuition auprès de plusieurs personnes, écouter des points de vue et des regards différents, noter des réactions… Les idées s’associent, et ça évite de tourner en rond.


Retrouvez toutes les ITW Flash du Ticket ici. Pour découvrir toute la richesse et la diversité de l’écosystème produit.


Comment ?! Vous n’êtes pas encore abonné(e) au Ticket ?

Corrigeons tout de suite cela 👇

1 Points


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.